Désherbage écologique qui ne nuit pas à l’environnement !

Nous apprécions tous les rues de nos pays quand elles sont propres et sans mauvaises herbes.
Jusqu’à hier, le désherbage chimique était utilisé pour éliminer le problème des mauvaises herbes, mais cette solution a suscité controverse, inquiétude et beaucoup de pollution, sans parler des risques pour la santé des travailleurs.

En recherche de comparatif sur les meilleures coupes bordures thermiques ? Voir ici !

La législation européenne, également mise en œuvre par l’Italie, a légiféré sur le désherbage chimique, allant jusqu’à l’interdire dans certaines zones fréquentées par des “sujets sensibles”.

Cela ne signifie pas pour autant que nous devions nous habituer à voir nos pays envahis par les mauvaises herbes.
Le respect du territoire et l’attention aux besoins de ceux qui y vivent sont une priorité pour la Cooperativa Amico, qui a donc cherché une alternative écologique au désherbage classique : le PIRODISERBO.

La lutte contre la pyrolyse est un moyen de lutte physique contre les mauvaises herbes qui agit au moyen d’un rayonnement thermique généré par des équipements spéciaux équipés de brûleurs spécifiques alimentés au gaz.

Le mécanisme d’action herbicide du désherbage est celui du “choc thermique”, c’est-à-dire le “relâchement” des tissus végétaux soumis à des températures élevées (1000-1400°C) pendant quelques dixièmes de seconde.
Comme tout équipement de désherbage, le désherbage est basé sur l’utilisation de la chaleur pour induire une élévation rapide de la température des parties vertes des plantes, provoquant la rupture des membranes cellulaires et l’ébullition des tissus, ce qui entraîne le dessèchement des organes affectés.